« Je bous, je brûle, je flambe ! » : cette réplique que Labiche prête à son Jeune homme pressé va comme un gant à Antoine Glatard. Avec son énergie et son enthousiasme communicatifs, un langage musical aussi minutieux qu’inventif, et le désir sincère, enfin, de partager avec le plus grand nombre un vaste répertoire tant symphonique que lyrique, le jeune français apporte un sang neuf bienvenu à la nouvelle génération des chefs d’orchestre.

Ses trois dernières saisons attestent de l’envol qu’a pris sa carrière

Il s’est particulièrement distingué à la faveur du premier Concours Fondation Polycarpe - Concours International de Chefs d’orchestres d’opéra de Liège, en août 2017 (Troisième Prix). Il avait déjà remporté en 2013 le Deuxième Prix et le Prix spécial du jury lors de la quatrième édition de l’International Conducting Competition Jeunesses Musicales Bucharest. Il a été sélectionné pour la première édition de la Hong Kong International Conducting Competition qui se tiendra en janvier 2018.

Antoine Glatard est le directeur musical de l’Orchestre des jeunes de l’Académie de l’Orchestre National de Lyon depuis 2015, qui se produira cette année avec un programme Mendelsohn, Kodally, Rachmaninoff.

Chef résident de l’Orchestre national de Lyon, Antoine Glatard est l’assistant de Leonard Slatkin de septembre 2015 à décembre 2016. Il est également jeune chef associé de l’Opéra de Rouen-Normandie pour la saison 2016/17. À ce titre, il se produit avec l’orchestre lors de différents concerts et assiste quatre opéras (Cosi fan tutte, The Rake’s Progress, Quartett de Luca Francesconi et La Bohème) et co-dirige La Bohème.

En parallèle, Antoine Glatard dirige Dom Juan à Charleroi à la tête de l’Orchestre de l’Opéra Royal de Wallonie, ainsi que l’opéra Milo & Maya de Matteo Franceschini à l’Opéra Royal de Wallonie. L’Orchestre National de Lyon le sollicite pour son programme de nouvel an (« Rêves de cirque »), le concert d’inauguration de la Fondation Philharmonique aux côtés de Roger Muraro (Ravel, Beethoven) et la direction du conte musical Peter Pan (Olivier Penard), donné à l’Auditorium.

Il est par ailleurs invité à diriger La Bohème au festival de Verbier (été 2015).

En 2014/15, Antoine Glatard a retrouvé l’Orchestre symphonique et lyrique de Nancy pour une série de concerts pédagogiques avec un programme Mendelssohn-Poulenc, après La Boîte à Joujoux en mai 2014. Il a fait ses débuts : à l’ONL (Lyon) ; à l’Orchestre symphonique de Mulhouse (Martinu, Shostakovitch, Beethoven) au festival Les Musicales de Colmar (soliste : Marc Coppey) ; avec le Kielce Philharmonic Orchestra en Pologne (Beethoven, Mozart, Haydn).

Il a d’autre part été le chef assistant de la saison symphonique du Théâtre Royal de la Monnaie de Bruxelles. Il y a travaillé auprès de Ludovic Morlot, Kazushi Ono, Härtmut Haenchen, Daniel Kawka, Michael Boder et Frank Beermann.

Soucieux de défendre la musique de notre temps et passionné d’opéra, Antoine Glatard a travaillé sur deux créations mondiales au Théâtre Royal de la Monnaie : l’opéra de Phillippe Boesmans, Au Monde (livret et mise en scène de Joël Pommerat) et celui de Benoît Mernier, La Dispute, d’après Marivaux (mis en scène par Karl-Ernst et Ursel Hermann).

Il a par ailleurs assisté Patrick Davin pour la reprise de Au Monde à l’Opéra Comique de Paris et pour Manon à l’Opéra Royal de Wallonie-Liège. Précédemment, il a été engagé comme assistant à la direction musicale par l’Opéra national de Lorraine (Die Fledermaus) et l’Opéra de Monte-Carlo (L’Enfant et les sortilèges et La Navarraise).

Il a collaboré avec des solistes tels que Patricia Petibon, Annick Massis, Stéphane Degout, Stéphanie D’Oustrac, Jean-François Lapointe, Dominique Visse, Yann Beuron...

Les précédentes saisons, il a dirigé l’Orchestre philharmonique Royal de Liège, l’Orchestre symphonique et lyrique de Nancy, l’Orchestre SymphoniaASSAI pour des séries de concerts. Il a aussi déjà dirigé le Tonhalle Orchester, le Luzern Festival String Orchestra, l’Orchestre philarmonique et le chœur de Monte-Carlo, le George Enescu Philharmonic Orchestra, le chœur de l’Opéra national de Lorraine, le Jena Philharmonic Orchestra, le Croatian Chamber Orchestra, l’Orquesta de Cordoba, le Royal Camerata, le Duna Symphony Orchestra, l’Orchestre symphonique et le chœur du Conservatoire Royal de Bruxelles. Il a également eu l’opportunité de travailler avec des chefs tels que Bernard Haitink, David Zinman, Jorma Panula, Colin Metters, Nicolas Pasquet, Jin Wang, Manuel Hernandez Silva, Klaus Harp et Joerg-Peter Weigle.

Né en 1984, compositeur, pianiste et clarinettiste de formation, Antoine Glatard se consacre à la direction d’orchestre au Koninklijk Conservatorium Brussel auprès de Ronald Zollman et Patrick Davin. Il a obtenu en 2012 son diplôme de Master avec distinction.